Le nom de la Fondation a été choisi en référence à cette source légendaire qui jaillit d’un rocher que le cheval ailé Pégase avait frappé de son sabot. La source Hippocrène devint par la suite un lieu d’élection pour les poètes et pour les muses…

Créée par Jean et Mona Guyot, La Fondation Hippocrène est une fondation familiale, reconnue d’utilité publique, qui œuvre pour qu’une véritable citoyenneté européenne soit construite jour après jour par les jeunes d’Europe, acteurs de son futur. La Fondation a comme objectif de soutenir la réalisation de projets concrets portés par ou pour les jeunes européens, dans tous les domaines qui permettent le dialogue et le partage au service d’une citoyenneté européenne commune : culture, éducation, social et humanitaire. Ainsi, Hippocrène permet aux jeunes de réaliser leurs projets pour l’Europe.

 

Alexis Merville, président depuis décembre 2016, Michèle Guyot-Roze, vice-présidente (Présidente de 2006 à 2016) et Nicole Merville, vice-présidente, conservent la mission de la Fondation et la philosophie des fondateurs.

 

Pour connaitre nos critères de sélection et faire une demande de soutien à la Fondation Hippocrène, rendez-vous dans la rubrique FINANCEMENT DES PROJETS.

Un lieu vivant de rencontre

 

Depuis l’année 2001, c’est l’ancienne agence de l’architecte Mallet-Stevens (1886-1945), fondateur de l’Union des Artistes Modernes (1929), qui constitue le siège de la Fondation. C’est un exemple de “l’architecture moderne”, un lieu particulièrement destiné à favoriser les rencontres de ces diverses formes d’expression artistique.

La Fondation fait vivre ce lieu en organisant chaque année les expositions Propos d’Europe, un concert annuel de musique classique, et en accueillant également des rencontres ponctuelles entre artistes, écrivains, chercheurs et porteurs de projet qui ont en commun l’idée de dépassement des frontières nationales.

La Fondation Hippocrène a pu acquérir en 2000 l’ancienne agence de Robert Mallet-Stevens (1886-1945), figure emblématique de l’architecture de l’entre-deux-guerres, située au n° 12 de la rue du même nom.

Ce lieu prestigieux et chargé d’histoire est devenu le siège de la Fondation et son lieu d’exposition.

Considérés comme l’œuvre majeure de Rob Mallet-Stevens, les cinq hôtels particuliers de la rue Mallet-Stevens sont construits de 1926 à 1927. L’ensemble comporte l’hôtel et l’atelier de Mallet-Stevens lui-même au numéro 12 de la rue, la maison-atelier des sculpteurs Joël et Jan Martel au numéro 10, ainsi que des hôtels particuliers pour la pianiste Mme Reifenberg au numéro 8, pour Daniel Dreyfus au numéro 7 et pour Mme Allatini aux numéros 3 et 5. Les cages d’escalier sont éclairées par des vitraux de Louis Barillet, et les portes en ferronnerie sont de Jean Prouvé. L’ensemble a été protégé en 1975 lors d’une campagne nationale sur l’architecture des 19e et 20e siècles.

Philosophie

“Nous unissons des hommes”, aimait à répéter Jean Monnet.
Il est clair que ce sont les rencontres entre les hommes et les institutions qui sont, le plus souvent, à l’origine de la création ou du progrès.

En 1952, Jean Monnet partit pour présider la Haute Autorité de la CECA à Luxembourg. Ce fut le début d’une aventure : la CECA fut l’embryon de ce qui allait devenir l’Union Européenne. Il est impressionnant de constater à quel point les idées qui ont présidé à la création de la CECA sont restées d’actualité. Tout homme de bonne foi reconnaît qu’il y avait là un principe profondément novateur dans les relations internationales et que cette innovation était porteuse d’efficacité. C’est sans doute à elle que l’Europe doit d’avoir connu un demi-siècle de paix en dépit de toutes les turbulences qui se sont produites à proximité, parfois à ses frontières. Si l’on se réfère à son passé, il est clair que dans certaines conditions de tension (par exemple dans les rapports avec les pays communistes ou dans l’agitation dans les Balkans) il aurait suffi d’une étincelle pour déclencher un conflit. L’existence de la Communauté Européenne a fait qu’à aucun moment pareille idée n’a germé dans l’esprit d’aucun dirigeant européen.

 

Le cadre institutionnel était inévitablement limité et des champs importants étaient laissés en dehors de cette première construction : l’espace culturel, les rapports entre les jeunes européens, la situation de catégories défavorisées ou la préservation du patrimoine commun.

 

C’est ce qui a conduit les créateurs de la Fondation Hippocrène à mettre en commun leurs possibilités pour faciliter, dans la mesure de moyens évidemment limités, toutes espèces de projets concernant les jeunes européens ou conçus par eux avec l’ambition d’ “entretenir la flamme” en transmettant l’esprit des “pères fondateurs”.

Le Conseil d’administration : agir de manière rapide, légère et professionnelle

 

La Fondation Hippocrène, créée en 1992 par Jean et Mona Guyot, est une fondation privée et familiale présidée depuis 2006 par Michèle Guyot-Roze, la fille des fondateurs qui tient à préserver la philosophie et le fonctionnement simple et efficace mis en place par ses parents.

La présidence, la vice-présidence et la trésorerie sont assurées de manière bénévole par des membres de la famille ainsi que certains membres du Conseil d’administration. Dorothée Merville (directrice), Lucile Niel (coordinatrice de projets culturels) et Alexandre Roze (assistant-direction), forment l’équipe permanente de la Fondation. Tous ont à cœur de contribuer au bon fonctionnement de la Fondation et de répondre à sa mission.

PRÉSIDENT FONDATEUR HONORAIRE

† Jean Guyot

Président fondateur de la Fondation Hippocrène, Jean Guyot, mort le 9 septembre 2006 à Paris, à l'âge de 85 ans. Sa carrière, ses actions, ont été marquées par un engagement européen profond et indéfectible.

FONDATRICE HONORAIRE

† Simone Guyot

Fondatrice avec son mari, Jean Guyot, de la Fondation Hippocrène, elle est décédée le 11 novembre 2008, à l'âge de 87 ans.

MEMBRE DU BUREAU — PRÉSIDENT

Alexis Merville

Petit-fils de Jean et Mona Guyot.
Trésorier et membre du bureau de la Fondation depuis 2006, et Vice-Président depuis décembre 2010, Alexis est élu président de la Fondation Hippocrène lors du CA du 1er décembre 2016. Après avoir travaillé dans le département fusions-acquisitions chez Shroders puis Citigroup pendant 3 ans, il rejoint Lazard Frères Gestion en 2002 devenant par la suite responsable du département de gestion obligataire. En 2010, il fonde une société de gestion, Rivage Investment, dont les activités de gestion obligataire et de gestion diversifiée sont ensuite poursuivies chez Rivage Gestion, dont il est président. Suite à une fusion en décembre 2015, il est aujourd'hui Directeur Général de Fidéas Capital. Il est diplômé de l'Institut d'Etudes Politique de Paris et titulaire d'un DESS des Marchés de capitaux, marchés de matières premières et gestion du risque, Université Paris IX Dauphine. Auparavant il a soutenu un mémoire de maîtrise d’histoire des relations internationales portant sur les apports des banquiers français dans la construction de l'Europe financière. 

MEMBRE DU BUREAU — VICE-PRÉSIDENTE

Michèle Guyot-Roze

Fille de Jean et Mona Guyot
Titulaire d’une maîtrise de Physique et d’Electronique, Michèle Guyot-Roze a effectué l'ensemble de son parcours Professionnel au sein d’Electricité de France. Elle a participé activement à la révolution informatique qui a caractérisé les grandes entreprises françaises. De 1998 à 2006, elle a joué un rôle essentiel dans la conception et la mise en place du système d’information du transporteur d’électricité, RTE, puis, comme Directeur, a fait de même pour le réseau de distribution, ERD. Ces systèmes étaient indispensables pour répondre aux exigences de l’ouverture des marchés décidée par les membres de l’Union Européenne.
Depuis 2001, elle est membre du Conseil d’Administration de la Fondation Hippocrène. En 2006, elle a succédé à son père, Jean Guyot, à la présidence de la Fondation Hippocrène. Michèle Guyot-Roze est Chevalier dans l'Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’Honneur.

MEMBRE DU BUREAU — VICE-PRÉSIDENTE

Nicole Merville

Fille de Jean et Mona Guyot.
Depuis la création de la Fondation Hippocrène par Jean Guyot en 1993, elle est membre de son conseil d'administration et vice-présidente depuis 2006. Artiste musicienne, elle est nommée en 1982 professeur titulaire au Conservatoire National du Raincy dont elle est désormais retraitée. En 1987 elle est nommée soliste à l'orchestre Colonne, qu'elle a géré bénévolement en qualité de secrétaire général adjoint jusqu'en 2007. Elle a eu l'occasion de faire de nombreux concerts de musique de chambre dans diverses formations, en particulier l'ensemble Europa Musica et des remplacements dans des orchestres comme l'Orchestre National de France, l'Opéra de Paris ou l'ONDIF.

MEMBRE DU BUREAU — TRÉSORIER et SECRÉTAIRE

Paul Jaeger

Secrétaire de la Fondation Hippocrène depuis sa création, et Vice-président depuis 2009, Paul a été nommé Trésorier en décembre 2010. Associé du Cabinet Russell Reynolds, Il est l'un des fondateurs du Groupe des Belles Feuilles et a présidé l'Association Jean Monnet de 1992 à 1998 à la suite de Paul Delouvrier. Il a également dirigé le Centre d'Information "Sources d'Europe" fondé à Paris par la Commission européenne et le Gouvernement français. Il a joué un rôle actif dans la création du Centre français des fondations. Il est également membre du Conseil d'Administration de l'Institut Delouvrier. En 2009, il a publié avec Christophe Clarenc "L'espérance européenne de Jean Guyot".

ADMINISTRATEUR

Marc Walbaum

Petit-fils de Jean et Mona Guyot.
Membre du conseil d'administration de la Fondation Hippocrène depuis 2008. Marc travaille actuellement au sein du département Corporate Finance du groupe BNP Paribas à Paris. Il a passé une partie de sa carrière à Londres et à Madrid.

ADMINISTRATEUR

Emmanuel Flamand-Roze

Petit-fils de Jean et Mona Guyot, Emmanuel est membre du conseil d'administration de la Fondation depuis 2012. Il est Professeur de Neurologie à l'Université Paris VI - Pierre et Marie Curie. Il exerce dans le Département de Neurologie de l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière et s'est spécialisé dans les maladies du mouvement. Il est également docteur en sciences et titulaire d'une habilitation à diriger la recherche et effectue des recherches à l'Institut du Cerveau et de la Moelle à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Son engagement européen a une résonance très concrète de par son implication dans différents projets scientifiques collaboratifs européens et l'accueil d'étudiants européens au sein de son service clinique et de son équipe de recherche.

ADMINISTRATEUR

Matthieu Delouvrier

Membre du CA de la Fondation depuis 2004. Il a une expérience internationale sur tous les continents dans les domaines du conseil aux gouvernements, de la finance d'entreprise, du développement commercial et des technologies Web. Il a notamment débuté chez Lazard au département international où il resta durant 13 ans et eut l'occasion de travailler avec Jean Guyot. Il est aujourd'hui PDG-fondateur de Swensee, société de conseil et d'investissement focalisée sur l'Afrique. Il est aussi vice-Président de l'Institut Paul Delouvrier, qui a vocation à stimuler la modernisation de l'action publique en France. A ce titre, il contribue aux travaux de plusieurs instances officielles dédiées à la réforme de l'Etat.

ADMINISTRATEUR

Martine Méheut

Membre du Conseil d’administration de la Fondation Hippocrène depuis 2008.
Ancienne du Collège d’Europe, agrégée et docteur d’Etat de philosophie, elle a enseigné en classes préparatoires aux grandes écoles. Elle est vice-présidente du Mouvement Européen-France, présidente de Citoyennes pour l’Europe ainsi que membre du conseil d’orientation du CHEE de l’ENA.

ADMINISTRATEUR

Pierre Denis

Membre du CA de la Fondation depuis 2007. Apres quelques années au Crédit Commercial de France, Pierre Denis a rejoint Lazard ou s'est déroulé l'essentiel de sa carrière, en particulier au Département chargé des financements internationaux puis à celui chargé des activités de conseil financier aux Gouvernements. Ces activités de conseil se sont développées aussi bien en Afrique et Afrique du Nord, Amérique Latine et Asie que dans les pays d'Europe de l'Est en transition. Ces activités ont impliqué des contacts très réguliers avec toutes les grandes institutions internationales et notamment celles de l'Union Européenne. Pierre Denis a beaucoup travaillé avec Jean Guyot.