Mutitudinous Seas 01

Mutitudinous Seas 01

Mutitudinous Seas 02

Mutitudinous Seas 02

Mutitudinous Seas 03

Mutitudinous Seas 03

Mutitudinous Seas 04

Mutitudinous Seas 04

Mutitudinous Seas 05

Mutitudinous Seas 05

Mutitudinous Seas 06

Mutitudinous Seas 06

15 Oktober - 16 Dezember 2018

Multitudinous seas

Dans le cadre de la 17ème édition de Propos d’Europe, une exposition annuelle d’art contemporain
dédiée à la diversité culturelle en Europe, la Fondation Hippocrène invite Iordanis Kerenidis
et Piergiogio Pepe, les collectionneurs et fondateurs de l’association Phenomenon, à présenter
une exposition et un programme.
Le projet réunit tous les participants du projet Phenomenon qui se déroule tous les deux ans sur
l’île grecque d’Anaf. Depuis 2015, Phenomenon présente des performances, des conférences,
des projections et une exposition sur l’ensemble de l’île. Les précédentes éditions ont exploré des
questions liées à l’(in)visibilité en relation au langage, à la lumière, à l’histoire et à la marginalité.
Phenomenon a récemment reçu le prestigieux Prix Mont Blanc pour le mécénat artistique pour
la Grèce.
Multitudinous Seas interroge les conditions qui pourraient permettre de transposer un projet
« périphérique» comme Phenomenon vers le « centre» de l’Europe, ainsi que les possibles stratégies
qui pourraient permettre de déstabiliser des constructions binaires, telles que périphérie/centre,
Nord/Sud, citoyens/réfugiés. Une des raisons pour lesquelles de telles oppositions persistent est
que ces mots ont été fortement associés les uns aux autres et à leurs stéréotypes respectifs – le
centre civilisé, le Sud paresseux, les réfugiés voleurs d’emplois, les citoyens de droit, etc. Ce
projet espère démêler ces catégories de leurs associations normatives et créer des connexions instables
et diférentielles, sans pour autant nier les spécifcités, questions et besoins des lieux concernés.
Comment parler autrement, dans une fondation pro-européenne située dans l’ancien
atelier d’un architecte moderniste au centre de l’Europe, de la Grèce et de la crise, si ce n’est en
essayant de défaire les stéréotypes et de proposer de nouvelles unions, de nouvelles perspectives,
et de nouvelles signifcations pour de telles spécifcités, questions et besoins ? Cette question
a été énoncée dans le seul enregistrement audio de Virginia Woolf, où cette dernière souligne
qu’il est très difcile d’utiliser certains mots car ils ont eu tant de « fameux mariages » dans le
passé. En prenant pour exemple Macbeth de Shakespeare, elle se demande qui peut utiliser le
mot « écarlate » (incarnadine) aujourd’hui sans penser à « mers multiples » (multitudinous seas).

http://www.phenomenon.fr/multitudinous-seas.html