Nina Beier & Marie Lund, All the Best, 2008. Photo : Aurélie Cenno.

Nina Beier & Marie Lund, All the Best, 2008. Photo : Aurélie Cenno.

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014 Photo : Aurélie Cenno Courtesy Fondation Hippocrène

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014 Photo : Aurélie Cenno Courtesy Fondation Hippocrène

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014 Photo : Aurélie Cenno Courtesy Fondation Hippocrène.

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014 Photo : Aurélie Cenno Courtesy Fondation Hippocrène.

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014. Photo : Aurélie Cenno.

Vue de l'exposition Propos d'Europe 13, Le musée d'une nuit (script for leaving traces) Fondation Hippocrène, du 3 octobre au 20 décembre 2014. Photo : Aurélie Cenno.

Marlie Mul, Puddle (Daub) (détail), 2013. Photo : Aurélie Cenno.

Marlie Mul, Puddle (Daub) (détail), 2013. Photo : Aurélie Cenno.

3 October - 20 December 2014

Propos d’Europe 13 : Le musée d’une nuit (script for leaving traces)

Pour la 13ème édition de Propos d’Europe et dans le cadre de son nouveau cycle de partenariats avec des fondations européennes initié en 2013, la Fondation Hippocrène invite cette année la DRAF (David Roberts Art Foundation) de Londres. Elle accueille ainsi, du 3 octobre au 20 décembre prochains, une exposition conçue par le commissaire Vincent Honoré, directeur de la DRAF.
 
Intitulée Le musée d’une nuit (script for leaving traces), celle-ci rassemble une sélection d’une trentaine d’oeuvres issues des 2000 pièces constituant la David Roberts Collection, montrées pour la première fois hors du Royaume-Uni, ainsi que des commandes spécifiques. Des peintures, dessins, photographies, sculptures, installations, éditions inédites d’artistes modernes tels Man Ray ou Tamara de Lempicka, et contemporains : Jakuta Alikavazovic, Yto Barrada, Nina Beier & Marie Lund, Martin Boyce, Enrico David, Michael Dean, Ayan Farah, Lito S. Freeman, Bethan Huws, Pierre Huyghe, Sergej Jensen, Renaud Jerez, Sarah Lucas, Benoît Maire, Marlie Mul et Rosemarie Trockel, investissent l’ancienne agence d’architecture construite en 1927 par Robert Mallet-Stevens, siège de la Fondation.
 
Propos d’Europe 13 : Le musée d’une nuit (script for leaving traces) est une exposition qui propose une expérience de la perte. Les notions de trace, de conservation, de disparition ou de ruine, alimentent une fiction dans laquelle des oeuvres des années trente à aujourd’hui jouent d’une certaine fragilité formelle. Elles orchestrent une exposition qui s’avère être sa propre trace, dans un lieu qui n’est plus que le reflet de ce qu’il a été.
 
Visualisez le catalogue